Le Diagnostic psychiatrique et ses limites. Neurosciences et thérapie comportementale et cognitive.


Objectif de la formation

Objectifs de la formation :

Cet atelier de formation présentielle permet :

Un rappel des principes de base de la CIM-10 et du DSM-V et une comparaison des deux systèmes de classification et 

  • de comprendre quelles sont les perspectives d’avenir des systèmes de classification,
  • de comprendre l’intérêt et l’apport des principaux résultats des examens complémentaires (imagerie cérébrale, analyses génétiques, bilan hormonal, bilan neuro-psychologique…),
  • de developper une approche pratique du traitement des troubles psychiques en TCC,
  • d’acquérir une stratégie de réflexion décisionnelle pour proposer une :
    • TCC et pharmacothérapie, simultanément ou consécutivement
    • ou une TCC seule,
    • ou une pharmacothérapie seule.

Cet atelier permet de cumuler 14 crédits formation, pour le Diplôme des fondamentaux de TCC, et pour le Diplôme de thérapeute spécialisé en TCC


Cet atelier vous intéresse ?

Vous pouvez nous laisser vos coordonnées pour être averti des prochaines dates pour cet atelier.

Formation sur site

Si vous souhaitez organiser cet atelier au sein de votre organisation, merci de remplir une demande de devis.


Objectifs pédagogiques

L'objectif principal est de comprendre la nécessité d’établir un diagnostic psychiatrique, et d’appréhender les avantages et les limites des critères diagnostiques explicites, ainsi que les orientations actuelles et futures des classifications officielles.

A l’issue de la formation :

  • l’apprenant sera en capacité de comprendre la nécessité du diagnostic psychiatrique en lien avec l'intérêt et les limites de l'imagerie cérébrale, de la génétique et des examens de laboratoire et de la neuropsychologie dans l'étude des troubles psychiques.
  • l'apprenant saura évaluer l'intérêt et les limites de la pharmacothérapie et ses interactions avec les thérapies cognitives et comportementales dans le traitement des troubles psychiques.
  • l’apprenant renforce son savoir à propos du diagnostic psychiatrique et développe ses savoirs-faire et savoirs-être face aux personnes souffrants de troubles psychiatriques.

Programme de l'atelier

L'atelier se déroule sur deux journées soit 14 heures de formation :

Première Journée :

Matin : 8h45 : Accueil des participants / Signature feuille émargement

9h00 - 12h30

Introduction et généralités sur les objectifs de l’atelier
Evaluation des besoins et des attentes des participants tour de table interactif et regroupement  des questions par thème.
Rappel des principes de base de la CIM-10 et du DSM-V

12h30 Pause Déjeuner (Libre)

Après midi :13h45 : Signature feuille émargement.

14h00 - 17h30

Rappel des principes de base de la CIM-10 et du DSM-V suite 
Etudes comparative des deux systèmes : points communs et différences
Perspectives d’avenir ?

17h30 : Fin de la journée  

Deuxième Journée :

Matin : 8h15 : Accueil des participants / Signature feuille émargement

8h30 - 12h30

Synthèse et questions à propos de la journée 1
Revue des résultats des examens complémentaires, imagerie cérébrale, analyses génétiques, bilans hormonaux, bilans neuro psychologiques…
L’approche du traitement des troubles psychiques
12h30 Pause Déjeuner (Libre)

Après midi : 13h30 : Signature feuille émargement.

13h30-16h30

La place des thérapies comportementales et cognitives
La place de la pharmacothérapie
Tour de table : synthèse de groupe & évaluation de la formation par questionnaire 
Evaluation des connaissances acquises par QCM (10 questions)
Remise des attestations de fin de formation

17H00 Fin de la formation


Méthodes pédagogiques

La méthode pédagogique est interactive et multiple.

Elle associe :

  • l’information pratique à partir d’un diaporama (remis à l’apprenant), utilisant des méthodes affirmatives expositives
  • des démonstrations, utilisant des méthodes affirmatives démonstratives faites par l’enseignant avec comme principe de montrer plutôt que de trop expliquer grace aux jeux de rôles,
  • de l’entraînement pratique à partir de jeux de rôles supervisés, utilisant des méthodes expérientielles
  • des illustrations par des films vidéo
  • l’interactivité avec les étudiants à partir de cas cliniques concrets.

L’apprenant est confronté à la réalité de ses pratiques et aux difficultés rencontrées afin de rechercher l’information nécessaire et de découvrir en jeu de rôle les meilleures solutions à mettre en oeuvre et à évaluer. L’apprenant, impliqué et actif, apprend à travers ses expériences et ses connaissances préalables, supervisé par l’enseignant.


Personnes concernées

Cette formation s’adresse aux :

  • professions médicales : médecins spécialistes (du travail, généralistes, psychiatres, géronto-psychiatre, gérontologue…) et sages-femmes, libéraux et/ou hospitaliers
  • psychologues : clinicien(ne)s (TCC,…), social du travail, scolaire, cognitives…  libéraux et/ou hospitaliers
  • professions d’auxiliaires médicaux : infirmier(e)s (généralistes, du travail…),  masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotricien(e)s, orthophonistes, diététicien(e)s, aides-soignant(e)s, auxiliaires de puériculture, libéraux et/ou hospitaliers
  • thérapeutes TCC : 
  • apprenants inscrits aux Diplômes IFFORTHECC

Pour cet atelier les pré-requis sont : justifier de son statut professionnel et/ou être inscrit à un diplôme IFFORTHECC.


Modalités d'inscription

L’inscription pour cet atelier peut se faire soit :

  • à titre individuel : autofinancement au tarif individuel (voir tarifs)
  • dans le cadre de la formation continue : financement par un tiers, organisme financeur, OPCA, employeur… au tarif formation continue (voir tarifs)

Pour s’inscrire / voir le tarif :

en ligne : www.ifforthecc.org
par mail à secrétariat@ifforthecc.org
par téléphone en contactant le 06 98 42 94 78


Format de l'atelier

14 heures de cours en présentiel réparties en quatre demi-journées.

  1. Tour de table interactif, évaluation des besoins et des demandes des participants et contenu théorique, méthodes pédagogiques
  2. Contenu théorique, méthodes pédagogiques interactives
  3. Méthodes pédagogiques interactives
  4. Tour de table interactif, évaluation de l’impact de l’atelier et de la qualité de l’atelier par un questionnaire.

Evaluation de la formation

La fin de l’atelier est marquée par une évaluation :

  1. des acquis de l’apprenant par un QCM de 10 à 15 questions
  2. de la formation par l’apprenant par un questionnaire d’évaluation (10 questions)
  3. de la formation et du groupe par l’enseignant (5 questions)

Une évaluation à trois mois peut-être adressé par courriel à l’apprenant pour évaluer l’impact de la formation dans son quotidien professionnel.


Lectures conseillées

TCC et neurosciences

TCC et neurosciences

Jean COTTRAUX

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC), qui ont pour but d'agir sur les schémas cognitifs, les émotions et les comportements, fondent leur pratique sur les avancées de sciences neurocognitives et psychosociales. Les neurosciences ont considérablement enrichi la connaissance des processus cognitifs sous-tendant les grandes fonctions psychologiques et mis en place des techniques qui permettent d'étudier le fonctionnement cérébral en temps réel. Deuxième de la gamme ' Progrès en TCC ', cet ouvrage explore les relations des TCC et des neurosciences avec un double objectif : - Établir les liens entre la pratique clinique des TCC et les modèles expérimentaux des neurosciences ; - Explorer la frontière scientifique des TCC. L'ouvrage aborde tout d'abord l'articulation entre la clinique, la thérapeutique et les neurosciences. La deuxième partie présente des recherches originales sur la remédiation cognitive et la réalité virtuelle dans la schizophrénie. La dernière partie confronte les nouveaux modèles avec les nouvelles pratiques : mindfulness, biofeedback de la cohérence cardiaque, évaluation des TCC et d'EMDR par la neuro-imagerie cérébrale.


DSM 5

DSM 5

American Psychiatric Association

L’organisation des chapitres du DSM-5 a été conçue pour être compatible avec la future CIM-11, sachant que le DSM-5 permet d’enregistrer les diagnostics avec les codes actuels de la classification internationale des maladies de l’OMS (CIM-10).

Ce qui est nouveau dans le DSM 5

Les troubles apparus dans l’enfance sont pris en compte dans une perspective développementale et longitudinale, ce qui aboutit à un chapitre sur les troubles neurodéveloppementaux et à la définition d’un «trouble du spectre de l’autisme».
De nombreux chapitres sont nouveaux ou profondément remaniés tels que ceux sur les troubles de l’humeur du DSM-IV scindés en troubles bipolaires et troubles dépressifs, les troubles obsessionnels-compulsifs et les troubles liés à des traumatismes ou à des facteurs de stress qui sont distingués des troubles anxieux, les troubles neurocognitifs qui intègrent des paramètres issus des recherches biologiques récentes.
D’autres chapitres évoluent significativement pour ce qui est de la définition des troubles qui les composent, sans changer d’intitulé, tels les troubles disruptifs, du contrôle des impulsions et des conduites, les troubles bipolaires, la schizophrénie, les troubles dissociatifs, les dysfonctions sexuelles, les troubles à symptomatologie somatique.
Des troubles nouveaux apparaissent dans la classification principale, tels que le trouble de la communication sociale (pragmatique), le trouble disruptif avec dysrégulation émotionnelle, le sevrage du cannabis, les accès hyperphagiques, le sevrage de la caféine, la thésaurisation pathologique, la dermatillomanie, le jeu d’argent pathologique.
Une attention particulière est portée aux dimensions symptomatiques, qui transcendent parfois les frontières des catégories diagnostiques, comme l’évaluation dimensionnelle de la sévérité des symptômes psychotiques par le clinicien et le modèle alternatif pour les troubles de la personnalité dans la section III du DSM-5.


CIM 10

Organisation Mondial de la Santé

Cet ouvrage comporte une classification des troubles mentaux et du comportement.

Plus de 300 troubles sont répertoriés. Chacun fait l'objet d'une description des caractéristiques cliniques essentielles, puis associées. Les directives pour le diagnostic précisent le nombre de symptômes habituellement requis et l'importance de chaque symptôme. Cette édition résulte d'un consensus entre conseillers et consultants de 40 pays.


Formateur

Pr Charles PULL

Pr Charles PULL

Psychiatre

Consulter sa fiche